PROJECTION et DEBAT :

Le temps presse

Mercredi 5 décembre 2012

20H MJC Salle Atmosphère Voiron

93 avenue Jean Jaures Entrée libre

LE FILM: L’homme n’a pas cessé d’accélérer son rythme de vie depuis l’invention de l’horloge mécanique et l’avènement du capitalisme. Sans même y prendre garde, il a fabriqué une définition du temps que personne, jadis ou naguère, n’aurait comprise ni même pu concevoir. Le temps est devenu “ce qui manque”. Comment en est-on arrivé là ? La pression du temps, conséquence de nos choix de société ?

Dans les années 60, on pensait n’avoir à travailler que 20h/semaine en 2015. Pourquoi cette baisse ne s’est pas produite ? Peut-on calmer le jeu ? Qu’est-ce qui nous pousse dans la bousculade temporelle ?

52 minutes pour explorer l’évolution de la perception du temps dans notre société et les conséquences étonnantes qui en découlent dans notre vie quotidienne.

Un film de Xavier Marquis (France, 2008, 52mn)

Edito

Pour cette 10ème séance, prenons un peu de temps pour parler du temps qui nous manque de plus en plus

Venez nombreux, amenez vos amis, vos voisins, vos collègues, bavards ou discrets car chacun a sa place dans ces débats.

On compte sur vous !

Ciné Repaire Voironnais ?

Il s’agit de vous proposer tous les 2 mois un film documentaire sur un sujet de société et d’en discuter. Boire un coup, rencontrer des gens par la même occasion, échanger des infos…Nous voulons combler un manque, à savoir celui d’un lieu pour se retrouver, discuter, partager des idées, développer un regard critique sur notre société et refuser l’idée que face à ce monde de brutes, on ne peut rien faire.

Dans l’esprit du réseau des cafés repaires initiés par Daniel Mermet, animateur de l’émission “Là bas si j’y suis” sur France Inter, nous vous proposerons des films à débattre avec passion, mais sans esprit de chapelle et dans la convivialité.

C’est ouvert à tous ! Parlez en autour de vous et réservez vos soirées !

Prochains rendez vous:

Fin janvier, sur l’école ou l’éducation. On cherche encore un film d’environ 50 mn.

Vous avez des idées de film ? Contactez-nous.

Repaire.voironnais@gmail.com

http://repaire-voironnais.fr

Premiers partenaires : ADOC, ATTAC Voiron, MJC, NPA Voiron, Ras l’Front Voiron

LE TEMPS PRESSE

Un documentaire de Xavier Marquis

Produit par Bruno Nahon zadig productions

L’homme n’a pas cessé d’accélérer son rythme de vie depuis l’invention de l’horloge mécanique et l’avènement du capitalisme. Sans même y prendre garde, ce siècle a fabriqué une définition du temps que personne, jadis ou naguère, n’aurait comprise ni même pu concevoir. Le temps est devenu « ce qui manque ». Comment en est t-on arrivé là ?

52 minutes pour explorer l’évolution de la perception du temps dans notre société et les conséquences étonnantes qui en découlent.

La vitesse de marche des piétons

L’accélération des rythmes est-elle une réalité ? Marcherions-nous plus vite aujourd’hui qu’il y a 10 ans ?

Le professeur Wiseman s’est penché sur la question en chronométrant la vitesse de déplacement des piétons dans 32 pays et en la comparant à une étude similaire réalisée en 1999. Les résultats sont symptomatiques.

Une autoroute pour piétons à Londres

Jay Tirrel, représentant des commerçants d’Oxford Street fait partie d’une association qui milite pour la mise en place d’une autoroute pour piétons sur Oxford Street, l’une des rues les plus fréquentées d’Angleterre. Une vitesse de marche minimum y serait imposée et des officiers de police pourraient verbaliser les contrevenants. Ce qui semblait être une farce est un projet très sérieux ayant rencontré un écho globalement positif auprès des autorités comme des Londoniens. Nous nous sommes rendus sur place pour comprendre.

Reconstitution

Nos ancêtres manquaient-ils de temps ?

La « pression » du temps est-elle une expression récente ? Comment notre rapport au temps a-t-il évolué à travers les époques ? Avait-on la même conception du temps dans l’antiquité ? Au moyen âge ? A la renaissance ? Une exploration en image.

Les enfants n’ont plus le temps de jouer

Dans la vision romantique, l’enfance est un espace de loisir où le temps ne compte pas. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Selon la sociologue Anne Flemmert, les enfants seraient eux aussi touchés par la pression du temps, au point de ne plus avoir le temps de jouer. Très concerné par la question, LEGO lui a commandé une étude pour analyser la situation. Elle a présenté ses résultats dans un rapport intitulé “la disparition du jeu”.

Les cours de gestion du temps

Peut-on échapper à la pression du temps ? Et comment ? Nous avons suivi Viv Nelson qui dispense des cours de gestion du temps dans plusieurs pays. On y enseigne notamment comment faire pour se débarrasser des personnes qui nous font perdre notre temps.

L’arrivée de l’horloge

L’historien Bob Levine s’est intéressé à l’époque charnière où nous avons basculé dans un rapport violenté avec le temps. Quel a été le rôle de l’horloge mécanique ?

La montre et le réveil ont-ils été bien accueillis par la population à leur apparition ?

Comment sont-ils rentrés dans les moeurs ?

Ce nouveau rapport au temps s’est-il fait de manière naturelle ou a-t-il été provoqué et soutenu insidieusement ? Comment ? Et par qui ?

Le temps dans les autres cultures

Comment notre approche occidentale du temps a-t-elle été perçue dans les autres cultures ?

Que pouvons-nous apprendre sur nousmêmes à travers leur regard ?

Notre conception du temps est t-elle figée ?

Peut t-elle évoluer ?

Résister aux horloges

Face aux horloges, Soraya a choisi le radicalisme. Constamment en retard à ses rendez vous, elle défend son approche naturelle du temps coûte que coûte. Mais est-ce possible de s’abstraire du temps de l’horloge quand tout le monde y obéit ? Et comment partager sa vie avec quelqu’un dont la conception du temps est aux antipodes de la votre ? Car Soraya vit avec Didier, un homme accordant beaucoup d’importance à la ponctualité.

Mouvements rebelles

Y aurait-il des individus organisés luttant activement contre notre approche du temps ?

Récemment, un nouveau mouvement a fait son apparition. Présent dans 40 pays, il s’attaque à notre conception contemporaine du temps. Carl Honoré en est un membre influent. Il fait partie du Slow movement, une organisation se battant contre la culture de la vitesse.

La pression du temps, conséquence de nos choix de société ?

Dans les années 60, on pensait qu’avec la poursuite du progrès technique, on n’aurait qu’à travailler 20 heures par semaine en 2015. Plus de problèmes de pression du temps dans une telle société. Mais pourquoi cette baisse ne s’est pas produite ? L’explication est-elle réellement économique ? Fort de 20 années de recherches sur le temps dans les pays occidentaux, le professeur Gershuny démonte les idées reçues.

Victimes ou coupables ?

Ne serions-nous que des victimes entièrement contraintes par le système à faire toujours plus plus vite ? Peut-on calmer le jeu ? Et qu’est-ce qui nous pousse, en nous-même, à provoquer la bousculade temporelle ? Nous avons interrogé Johnathan Gershuny, la psychologue Nicole Aubert, le sociologue Jean Claude Kaufman et des piétons.